Le Mans 1966 : le film !!!!

La claque !!!! Quel film !! Et quelle histoire !!! Merci à l’équipe du film d’avoir honoré la mémoire de Ken « Teddy Teabag » Miles, et en particulier de sa victoire volée au Mans 1966.

Des scènes de courses incroyables, de l’émotion, les sales aspects des courses (politique, marketing, etc.)… De quoi frémir, enrager et tirer sa petite larme ! Super film !

Allez visiter l’excellent site Lemans.slot-racing.fr (Le Mans et les voitures de slot) et découvrez quelques anecdotes sympa ici aussi.

Et pour les images d’époque, c’est par-là :

Ecoutez à 25mn35 l’annonce de la « victoire » (si on peut appeler ça ainsi) de McLaren, voiture numéro 2… Si McLaren avait eu un tant soit peu de moralité et de respect, il aurait dû refuser la victoire et la remettre à Ken Miles, puisqu’il savait pertinemment qu’il n’avait pas gagné (et même rester derrière au passage de la ligne d’arrivée)…
Ce vol caractérisé ternit l’image que j’avais de Bruce McLaren, surtout quand il fait perdre à Ken Miles le prestige de la triple victoire à Daytona et Sebring, la même année (et qu’il décède un mois après, en plus).

Mais bon… c’est le monde des humains : il n’est pas connu pour sa justice et son éthique 😉

That’s all, folks 😉

Joyeux Noël et Bonne Année !!

Salut les amis,

Pas trop de nouvelles ces derniers temps : trop de travail, pas assez de loisirs : va falloir que ça change !!! 😉

En quelques mots : côté moto, la Thruxton s’est transformée en S1000RR (toujours branché « Tourist Trophy », mais version moderne !!… Et une grosse 1400 ZZR a rejoint la famille !! Pour le slot, le circuit roule toujours, bien entendu – mais pas de nouvelle voiture en production… Et question figurines, toujours en « repos », mais qu’à moitié, car je veille et prépare quelques nouveautés, notamment les photos du dernier salon de Sèvres. 

Je vous souhaite donc un Joyeux Noël, ou un Joyeux Solstice si vous préférez. Les deux reviennent au même : la naissance d’un jour nouveau !… Et donc, par voie de conséquence, une bien belle nouvelle année !! 😀 

Record du tour 2018 Nürburgring Nordschleife

Impressionnant comment cette voiture (Porsche 919 Hybrid Evo) tient la route !!! Elle roule à 280 comme si c’était une balade… et après, elle accélère !!! 😀

La voiture parait bien grosse pour une piste aussi étroite, mais comme le pilote connait les virages par cœur, ça passe « tout seul » !

Petite pointe à 365km/h et plus, à partir de 5mn sur la vidéo… et voilà pour un nouveau record. Chapeau le pilote !!

Tourist Trophy 2018

Eh bien, les amis, quelle édition ! Des moments tristes (2 morts…), et des records : le tour à 135mph / +217km/h de moyenne, par Peter Hickman !!!

La course la plus dure du monde, par les meilleurs et plus rapides pilotes sur route du monde ! Impressionnant !!

Bon, les vidéos que j’avais mise pour illustrer cet article ont disparu… Tant pis ! Il en reste toujours une…

That’s all, folks! 😉

Une Thruxton de course !

Allez, c’est le printemps, ma Thruxton a pris un look moins « classique » et plus « course » :

Où sont les clignotants ?? Ils sont là :

De minuscules clignotants « MotoGadget » LED, qui éclairent autant que les gros, mais tout petits ! On ne les voit pas ! A l’avant, comme à l’arrière :

Regardez bien… ils sont de chaque côté du feu arrière ! Minuscules !! 😀

Bien sûr, cela vous a sauté aux yeux : le garde-boue arrière a disparu, remplacé par un discret « porte-plaque », un petit feu sympa et les fameux mini-clignotants.

La moto est épurée (ne reste que cette fichue plaque !)… Que notez-vous d’autres ?
Oui : les rétroviseurs, trop haut d’origine (ils tapent dans les rétroviseurs des voitures), et que j’avais inversés… Cela donnait un look plus rock’n roll, mais du coup on n’y voyait plus qu’en penchant vraiment la tête (pas pratique !).
Maintenant, ce sont de mini-rétroviseurs qui logent juste au-dessus du poing qui tient chaque poignée. C’est petit, discret, mais on y voit bien.

Enfin, dernière modification, et non des moindres : j’ai fait installer les guidons bas qui vont d’origine avec la bulle ! Au premier essai, j’avais trouvé ça trop bas (venant d’un roadster), mais comme depuis je roule aussi en Sport-GT (cf. ma ZZR 1400), je me suis habitué à la position « tête en bas » et il faut dire que ces guidons bas apportent une grande stabilité à la Thruxton, qui semble avoir été conçue pour rouler avec, d’origine !

Le look est vraiment mieux, un vrai cafe racer, et le comportement de la moto est transfiguré : plus stable, donc, penche plus facilement, je me sens bien plus en sécurité et on est directement dans la bonne position pour se mettre à l’abri derrière la petite bulle (au lieu de plier les bras comme avant)… Bref, j’aurais dû installer ces bracelets bas tout de suite, si j’avais su !! 😉

Résultat, j’ai presque l’impression d’avoir une nouvelle moto, encore plus belle, encore plus agréable à piloter ! Cela donne envie d’aller tâter du circuit !

Voilà, that’s all, folks! 🙂

Nouvelles modifs sur la Street Glide !

Voici la suite des modifications faites sur mon Harley Street Glide 2017 :

D’abord, des déflecteurs de carénage, car le vent a tendance à taper dans le ventre du pilote, à « bonne vitesse ». Ce n’est pas très gênant, mais sur de longues distances, en hiver, cela amène du froid… 

Je les ai acheté « en Chine » (sur Aliexpress), pour un dixième du prix Harley (port compris !!) et une qualité qui ressemble beaucoup à l’originale ! Pourquoi se priver ?

Cela reste discret et cela supprime le vent sur le ventre… Et cela donne à la moto un petit look « dragon » (qui va bien avec ses pneus Night Dragon !).

Ensuite, pour compléter, j’ai installé des déflecteurs de fourche (Harley d’origine, ceux-là) : ça vire le vent qui reste au niveau des genoux.

Je trouve que cela complète bien l’avant, avec les déflecteurs de carénage…

Installation

Il faut démonter les clignos (juste deux écrous de 13), démonter les boulons sur lesquels venaient les écrous (boulons doubles de 14 : un côté vissé sur la moto, l’autre côté sur lequel on fixe les clignos.

Ensuite, on déclipse l’alimentation des clignos (en passant l’ongle entre les deux parties, ça vient tout seul : j’ai cherché un bon moment l’astuce !!), on passe le câble par le trou du déflecteur, et on visse le déflecteur avec l’écrou double :

Et voilà !Ensuite vient le plus beau : les sacoches rallongées !! Achetée chez Advanblack.com, une équipe très sympa, aux USA (hello Sam !), réactive, et surtout des sacoches qualité HD pour une fraction du prix HD !! (Moins de 600 euros au lieu de… 3200 chez Harley !!!!)
Les sacoches viennent de Chine, mais la qualité est top (épaisseur du plastique, peinture)… Je ne sais pas si ce sont les mêmes que sur AliExpress.

Le montage est archi-simple. Il faut récupérer la « quincaillerie » sur les sacoches d’origine et la fixer dans les nouvelles sacoches (fournies avec un système antivol spécial que je n’ai pas utilisé). 

Petit souci de centrage sur la sacoche de gauche…

Comme je n’avais pas encore vu cette vidéo, je me suis débrouillé autrement :

Le système d’accroche des pots est fixe, pas de réglage possible (c’est pour ça que, sur la vidéo ci-dessus, ils font pivoter à partir de l’avant du pot, côté moteur).

Moi, j’ai décalé le centrage des boulons et j’ai découpé le plastique du silentbloc pour que le pot puisse aller encore plus vers la roue :

Pas très « propre », mais ça marche. J’ai gagné le centimètre qui me manquait :

Je ne pensais pas que ce serait aussi bon ! Cela donne vraiment de la « majesté » à l’arrière de la moto…

Prochaine étape : le garde-boue arrière rallongé + feu tri-bande (en bas du garde-boue) + feux de sacoches, pour qu’on me voit bien lorsque je freine ! 😉

Alors, voici déjà le feu tri-bande (une marque italienne, car il parait que ce n’est pas légal en Europe ?! donc Harley ne le vend pas, alors qu’il est dispo aux USA) et les feux de sacoches (Harley mais en bidouillant, car on ne peut pas non plus les avoir en Europe, alors qu’ils sont au catalogue !)…

C’est sûr qu’on me voit, et là je ne freine pas !! 😉

La rallonge de garde-boue vient également de chez AdvanBlack, je l’ai achetée en même temps que les sacoches…
Je m’étais habitué au garde-boue « normal », donc je me demandais si ça valait le coup (coût)… Eh bien : OUI !!! C’est super beau. Pas sûr que cela donne bien en photo, mais en vrai c’est super classe !!! Cela change vraiment l’arrière de la moto !

Maintenant, l’arrière de la Street Glide est PARFAIT ! J’adore !! 😀

J’ai aussi installé un kit d’antenne cachée (si vous avez l’oeil, vous l’avez remarqué !) afin d’épurer encore plus l’arrière…

Alors, est-ce tout ? Fini les bricolages ?
« Biker’s work is never done!! » comme vous le savez… Alors, pourquoi pas, bientôt, des lower fairing à la place de ces vilaines « oreilles de Mickey » ? C’est bien pratique pour protéger du vent en hiver… Nous sommes en mai (presque) et il fait toujours 4-5°c le matin, à peine plus de 10°c l’après-midi… Si c’est pour rouler 8 mois sur 12 avec ces bouts de tissu, autant installer des protections en plastique peint, ce sera plus beau !

Et dans l’avenir, pourquoi pas aussi passer le moteur en « stage 2 » avec un AAC (arbre à came) plus performant, car même si le moteur d’origine a déjà beaucoup de punch, vu la puissance et le couple que sortent des bicylindres concurrents, bien plus petits que le gros 1800 Harley, la Moco aurait pu faire encore mieux… Il faudra encore payer pour suppléer à cela… mais pas tout de suite, car ce sera un gros changement !

C’est tout pour aujourd’hui,
That’s all, folks! 🙂

Modifications sur Street Glide 2017

Alors, voyons un peu les modifs faites sur ma belle Harley Street Glide !

Pour les pneus, j’ai mis des Pirelli Night Dragon et ils sont supers : plus aucune glissouilles (j’avais fait deux « tout droit » en virage, quand même, sur route mouillée, avec les Dunlop d’origine : grosses frayeurs !). J’ai traversé l’hiver, la pluie, les feuilles mortes, et même la neige (avant que ça ne devienne carrément impossible). Ces pneus tiennent la route !

Pour le pare-brise, j’ai bien fait de suivre les avis lus sur les forums américains, en optant pour le Klock Werks 5″ (je fais 1m75) : il est parfait pour moi ! Incroyable la différence apportée par un simple design aérodynamique ! Le pare-brise est à peine plus haut que l’original, mais il protège parfaitement : le vent fait le tour de nous !

Le pare-brise d’origine et le Klock Werks :Le pare-brise fait juste « un pouce » de plus que l’original… – Avant, dès que je roulais, j’avais tout le vent dans la face, yeux plissés, donc aussitôt on ferme la visière (ou on courbe le dos pour passer derrière le pare-brise).
– Après, je peux rouler visière ouverte à… toutes les vitesses !
C’est-à-dire qu’aux vitesses « normales », on ne ressent pas de vent, et le pare-brise est bien en-dessous de ma ligne de vision, donc je vois la route comme avant. C’est TOP !!!

Je recommande donc chaudement ce pare-brise, en 5 pouces, pour 1m75, même dos bien droit, c’est parfait !

Petite virée pour tester le pare-brise, et rencontre américaine 😉

Pour les suspensions, vue l’urgence de les changer (mal aux fesses + tenue de route), et les frais déjà engagés (achat de la moto, options, pneus…), j’ai opté pour le matériel le moins cher et qui avait le plus de bons commentaires, les Shock Factory !
Les Ölhins sont certainement géniaux, mais coûtent plus de 1000 euros… Les EMC « sportifs » (pas version « balade », vu mon style de conduite) coûtent à peine moins cher… Quant aux Shock Factory, ils coûtent moins de 400 euros et ont des super retours des utilisateurs, dans toutes les conditions de roulage.

Pour le prix, j’ai testé… Et après 6 mois de route et 2500km (j’ai 3 motos donc je partage le kilométrage !), j’en suis content : je ne sais pas si ce sont « les meilleurs », sans doute que non, mais ça ne cogne plus, le confort est acceptable (ils restent courts, vue la géométrie de la moto), ça ne talonne plus en virage rapide… Donc, tout va bien !

Commandés le mardi, reçus le mercredi ! L’équipe est super sympa au téléphone et la qualité, rien qu’à vue d’œil : cela n’a rien à voir avec les amortisseurs d’origine ! HD se fiche un peu de nous, car si les SF valent 385 euros port compris, HD pourrait en fabriquer pour pas cher, prix d’usine, et nous équiper correctement dès l’achat…

En haut, la suspension Harley, en bas la suspension Shock Factory, tout en alu !

Installation

La roue avant dans un « cale-roue » (pour que la moto reste droite) et le cric de ma voiture en-dessous :

J’ai planté le cric sous un plateau de bois, pour répartir la charge…

Et j’ai fait monter doucement la moto, juste pour délester les amortisseurs. Ils se sont dévissés « tout seul » (clé de 19), pas une trace de Loctite (anti-desserrage). Génial, ça fait un peu peur, mais bon, la preuve que ça tient sans ça, apparemment…

Et plus qu’à remonter… J’ai d’abord vissé le haut de l’amortisseur, puis j’ai réglé la hauteur avec le cric pour que la vis du bas tombe en face du trou.

Et voilà !

C‘est là que l’on voit qu’il n’y avait d’origine qu’un réglage d’amortisseur, d’un seul côté… Maintenant, il y a une petite molette des deux côtés (on la voit, en bas vers l’arrière). J’aurais d’ailleurs pu les mettre en haut (ce sera pour une prochaine fois !).

L’urgent est fait : le vent dans la tête et l’accroche à la route (pneus et amortisseurs).
La suite sera de la déco utile (sacoches rallongées, déflecteurs)…

That’s all folks! 🙂