Vainqueurs des 24h du Mans 1923-2016

Merci au site anglais Big Group et à son équipe de graphistes, qui nous offre cette superbe affiche ! (Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Tous les vainqueurs des 24h du Mans, depuis la première course de 1923, jusqu’en 2016:

 

Publicités

Record du tour 2018 Nürburgring Nordschleife

Impressionnant comment cette voiture (Porsche 919 Hybrid Evo) tient la route !!! Elle roule à 280 comme si c’était une balade… et après, elle accélère !!! 😀

La voiture parait bien grosse pour une piste aussi étroite, mais comme le pilote connait les virages par cœur, ça passe « tout seul » !

Petite pointe à 365km/h et plus, à partir de 5mn sur la vidéo… et voilà pour un nouveau record. Chapeau le pilote !!

Tourist Trophy 2018

Eh bien, les amis, quelle édition ! Des moments tristes (2 morts…), et des records : le tour à 135mph / +217km/h de moyenne, par Peter Hickman !!!

La course la plus dure du monde, par les meilleurs et plus rapides pilotes sur route du monde ! Impressionnant !!

La vidéo n’est pas terrible, mais regardez à 7mn55 : 184mph ! cela fait 296km/h !!!

That’s all, folks! 😉

Une Thruxton de course !

Allez, c’est le printemps, ma Thruxton a pris un look moins « classique » et plus « course » :

Où sont les clignotants ?? Ils sont là :

De minuscules clignotants « MotoGadget » LED, qui éclairent autant que les gros, mais tout petits ! On ne les voit pas ! A l’avant, comme à l’arrière :

Regardez bien… ils sont de chaque côté du feu arrière ! Minuscules !! 😀

Bien sûr, cela vous a sauté aux yeux : le garde-boue arrière a disparu, remplacé par un discret « porte-plaque », un petit feu sympa et les fameux mini-clignotants.

La moto est épurée (ne reste que cette fichue plaque !)… Que notez-vous d’autres ?
Oui : les rétroviseurs, trop haut d’origine (ils tapent dans les rétroviseurs des voitures), et que j’avais inversés… Cela donnait un look plus rock’n roll, mais du coup on n’y voyait plus qu’en penchant vraiment la tête (pas pratique !).
Maintenant, ce sont de mini-rétroviseurs qui logent juste au-dessus du poing qui tient chaque poignée. C’est petit, discret, mais on y voit bien.

Enfin, dernière modification, et non des moindres : j’ai fait installer les guidons bas qui vont d’origine avec la bulle ! Au premier essai, j’avais trouvé ça trop bas (venant d’un roadster), mais comme depuis je roule aussi en Sport-GT (cf. ma ZZR 1400), je me suis habitué à la position « tête en bas » et il faut dire que ces guidons bas apportent une grande stabilité à la Thruxton, qui semble avoir été conçue pour rouler avec, d’origine !

Le look est vraiment mieux, un vrai cafe racer, et le comportement de la moto est transfiguré : plus stable, donc, penche plus facilement, je me sens bien plus en sécurité et on est directement dans la bonne position pour se mettre à l’abri derrière la petite bulle (au lieu de plier les bras comme avant)… Bref, j’aurais dû installer ces bracelets bas tout de suite, si j’avais su !! 😉

Résultat, j’ai presque l’impression d’avoir une nouvelle moto, encore plus belle, encore plus agréable à piloter ! Cela donne envie d’aller tâter du circuit !

Voilà, that’s all, folks! 🙂

Nouvelles modifs sur la Street Glide !

Voici la suite des modifications faites sur mon Harley Street Glide 2017 :

D’abord, des déflecteurs de carénage, car le vent a tendance à taper dans le ventre du pilote, à « bonne vitesse ». Ce n’est pas très gênant, mais sur de longues distances, en hiver, cela amène du froid… 

Je les ai acheté « en Chine » (sur Aliexpress), pour un dixième du prix Harley (port compris !!) et une qualité qui ressemble beaucoup à l’originale ! Pourquoi se priver ?

Cela reste discret et cela supprime le vent sur le ventre… Et cela donne à la moto un petit look « dragon » (qui va bien avec ses pneus Night Dragon !).

Ensuite, pour compléter, j’ai installé des déflecteurs de fourche (Harley d’origine, ceux-là) : ça vire le vent qui reste au niveau des genoux.

Je trouve que cela complète bien l’avant, avec les déflecteurs de carénage…

Installation

Il faut démonter les clignos (juste deux écrous de 13), démonter les boulons sur lesquels venaient les écrous (boulons doubles de 14 : un côté vissé sur la moto, l’autre côté sur lequel on fixe les clignos.

Ensuite, on déclipse l’alimentation des clignos (en passant l’ongle entre les deux parties, ça vient tout seul : j’ai cherché un bon moment l’astuce !!), on passe le câble par le trou du déflecteur, et on visse le déflecteur avec l’écrou double :

Et voilà !Ensuite vient le plus beau : les sacoches rallongées !! Achetée chez Advanblack.com, une équipe très sympa, aux USA (hello Sam !), réactive, et surtout des sacoches qualité HD pour une fraction du prix HD !! (Moins de 600 euros au lieu de… 3200 chez Harley !!!!)
Les sacoches viennent de Chine, mais la qualité est top (épaisseur du plastique, peinture)… Je ne sais pas si ce sont les mêmes que sur AliExpress.

Le montage est archi-simple. Il faut récupérer la « quincaillerie » sur les sacoches d’origine et la fixer dans les nouvelles sacoches (fournies avec un système antivol spécial que je n’ai pas utilisé). 

Petit souci de centrage sur la sacoche de gauche…

Comme je n’avais pas encore vu cette vidéo, je me suis débrouillé autrement :

Le système d’accroche des pots est fixe, pas de réglage possible (c’est pour ça que, sur la vidéo ci-dessus, ils font pivoter à partir de l’avant du pot, côté moteur).

Moi, j’ai décalé le centrage des boulons et j’ai découpé le plastique du silentbloc pour que le pot puisse aller encore plus vers la roue :

Pas très « propre », mais ça marche. J’ai gagné le centimètre qui me manquait :

Je ne pensais pas que ce serait aussi bon ! Cela donne vraiment de la « majesté » à l’arrière de la moto…

Prochaine étape : le garde-boue arrière rallongé + feu tri-bande (en bas du garde-boue) + feux de sacoches, pour qu’on me voit bien lorsque je freine ! 😉

Alors, voici déjà le feu tri-bande (une marque italienne, car il parait que ce n’est pas légal en Europe ?! donc Harley ne le vend pas, alors qu’il est dispo aux USA) et les feux de sacoches (Harley mais en bidouillant, car on ne peut pas non plus les avoir en Europe, alors qu’ils sont au catalogue !)…

C’est sûr qu’on me voit, et là je ne freine pas !! 😉

La rallonge de garde-boue vient également de chez AdvanBlack, je l’ai achetée en même temps que les sacoches…
Je m’étais habitué au garde-boue « normal », donc je me demandais si ça valait le coup (coût)… Eh bien : OUI !!! C’est super beau. Pas sûr que cela donne bien en photo, mais en vrai c’est super classe !!! Cela change vraiment l’arrière de la moto !

Maintenant, l’arrière de la Street Glide est PARFAIT ! J’adore !! 😀

J’ai aussi installé un kit d’antenne cachée (si vous avez l’oeil, vous l’avez remarqué !) afin d’épurer encore plus l’arrière…

Alors, est-ce tout ? Fini les bricolages ?
« Biker’s work is never done!! » comme vous le savez… Alors, pourquoi pas, bientôt, des lower fairing à la place de ces vilaines « oreilles de Mickey » ? C’est bien pratique pour protéger du vent en hiver… Nous sommes en mai (presque) et il fait toujours 4-5°c le matin, à peine plus de 10°c l’après-midi… Si c’est pour rouler 8 mois sur 12 avec ces bouts de tissu, autant installer des protections en plastique peint, ce sera plus beau !

Et dans l’avenir, pourquoi pas aussi passer le moteur en « stage 2 » avec un AAC (arbre à came) plus performant, car même si le moteur d’origine a déjà beaucoup de punch, vu la puissance et le couple que sortent des bicylindres concurrents, bien plus petits que le gros 1800 Harley, la Moco aurait pu faire encore mieux… Il faudra encore payer pour suppléer à cela… mais pas tout de suite, car ce sera un gros changement !

C’est tout pour aujourd’hui,
That’s all, folks! 🙂

Modifications sur Street Glide 2017

Alors, voyons un peu les modifs faites sur ma belle Harley Street Glide !

Pour les pneus, j’ai mis des Pirelli Night Dragon et ils sont supers : plus aucune glissouilles (j’avais fait deux « tout droit » en virage, quand même, sur route mouillée, avec les Dunlop d’origine : grosses frayeurs !). J’ai traversé l’hiver, la pluie, les feuilles mortes, et même la neige (avant que ça ne devienne carrément impossible). Ces pneus tiennent la route !

Pour le pare-brise, j’ai bien fait de suivre les avis lus sur les forums américains, en optant pour le Klock Werks 5″ (je fais 1m75) : il est parfait pour moi ! Incroyable la différence apportée par un simple design aérodynamique ! Le pare-brise est à peine plus haut que l’original, mais il protège parfaitement : le vent fait le tour de nous !

Le pare-brise d’origine et le Klock Werks :Le pare-brise fait juste « un pouce » de plus que l’original… – Avant, dès que je roulais, j’avais tout le vent dans la face, yeux plissés, donc aussitôt on ferme la visière (ou on courbe le dos pour passer derrière le pare-brise).
– Après, je peux rouler visière ouverte à… toutes les vitesses !
C’est-à-dire qu’aux vitesses « normales », on ne ressent pas de vent, et le pare-brise est bien en-dessous de ma ligne de vision, donc je vois la route comme avant. C’est TOP !!!

Je recommande donc chaudement ce pare-brise, en 5 pouces, pour 1m75, même dos bien droit, c’est parfait !

Petite virée pour tester le pare-brise, et rencontre américaine 😉

Pour les suspensions, vue l’urgence de les changer (mal aux fesses + tenue de route), et les frais déjà engagés (achat de la moto, options, pneus…), j’ai opté pour le matériel le moins cher et qui avait le plus de bons commentaires, les Shock Factory !
Les Ölhins sont certainement géniaux, mais coûtent plus de 1000 euros… Les EMC « sportifs » (pas version « balade », vu mon style de conduite) coûtent à peine moins cher… Quant aux Shock Factory, ils coûtent moins de 400 euros et ont des super retours des utilisateurs, dans toutes les conditions de roulage.

Pour le prix, j’ai testé… Et après 6 mois de route et 2500km (j’ai 3 motos donc je partage le kilométrage !), j’en suis content : je ne sais pas si ce sont « les meilleurs », sans doute que non, mais ça ne cogne plus, le confort est acceptable (ils restent courts, vue la géométrie de la moto), ça ne talonne plus en virage rapide… Donc, tout va bien !

Commandés le mardi, reçus le mercredi ! L’équipe est super sympa au téléphone et la qualité, rien qu’à vue d’œil : cela n’a rien à voir avec les amortisseurs d’origine ! HD se fiche un peu de nous, car si les SF valent 385 euros port compris, HD pourrait en fabriquer pour pas cher, prix d’usine, et nous équiper correctement dès l’achat…

En haut, la suspension Harley, en bas la suspension Shock Factory, tout en alu !

Installation

La roue avant dans un « cale-roue » (pour que la moto reste droite) et le cric de ma voiture en-dessous :

J’ai planté le cric sous un plateau de bois, pour répartir la charge…

Et j’ai fait monter doucement la moto, juste pour délester les amortisseurs. Ils se sont dévissés « tout seul » (clé de 19), pas une trace de Loctite (anti-desserrage). Génial, ça fait un peu peur, mais bon, la preuve que ça tient sans ça, apparemment…

Et plus qu’à remonter… J’ai d’abord vissé le haut de l’amortisseur, puis j’ai réglé la hauteur avec le cric pour que la vis du bas tombe en face du trou.

Et voilà !

C‘est là que l’on voit qu’il n’y avait d’origine qu’un réglage d’amortisseur, d’un seul côté… Maintenant, il y a une petite molette des deux côtés (on la voit, en bas vers l’arrière). J’aurais d’ailleurs pu les mettre en haut (ce sera pour une prochaine fois !).

L’urgent est fait : le vent dans la tête et l’accroche à la route (pneus et amortisseurs).
La suite sera de la déco utile (sacoches rallongées, déflecteurs)…

That’s all folks! 🙂

Adieu Thunderbird, bonjour Street Glide !

Je suis en retard dans les news sur mes motos ! Cela fait un petit moment, en octobre dernier, que j’ai revendu la Triumph Thunderbird pour revenir à Harley, puisque leurs nouveaux moteurs (le fameux M8 !) développent plus de puissance (donc, autant que la Triumph, mais avec le son Harley en plus).

J’avais acheté la Thunderbrid justement parce que mon ancien Harley Heritage manquait de puissance et de tenue de route. Le passage à la Triumph avait été une révélation : enfin un custom qui booste et tient la route !!

Avec leur nouveau cadre et nouveau moteur, les Harley M8 rattrapent la concurrence et bénéficient (enfin !!) d’un bon moteur, plus puissant (même s’ils auraient pu faire mieux) et d’un cadre plus rigide, assorti de freins dignes de ce nom ! Ah !!!
Qui plus est, par rapport à la Triumph, la Harley semble plus agile et monte plus vite dans les tours (traduction : elle accélère plus fort !) alors que les deux, Triumph et Harley, font exactement la même puissance, le même couple et quasi le même poids… Une question de géométrie (de cadre comme de moteur) sans doute. Toujours est-il que j’étais conquis par ce nouveau moteur et que j’envisageai de revenir chez Harley.

J’attendais donc la sortie de la gamme Softail avec impatience, pour avoir un Heritage boosté… Quelle déconvenue quand j’ai vu le massacre de la nouvelle gamme !!!
Quelle horreur !! En gros, les belles Harley que l’on a connu n’existent plus…

Adieu les pneus à flancs blancs, le dossier passager, les sacoches en cuir, la selle confort… Et c’est quoi ce « truc » à l’avant ?? Des phares « techno » sur un « Heritage », il n’y a pas un souci, là ? Et le pare-brise façon scooter… Ne manque plus que le tablier sur les genoux et on est bon. Pouah !!!!

Donc, adieu la gamme Softail. Je me suis rabattu sur les Touring, qui du coup sont déjà sortis depuis 2017. De quoi, sans doute, trouver une belle occasion.

Après plusieurs essais et hésitations (Road King ou Street Glide ?), j’ai fini par opter pour le Street Glide, afin de changer un peu de style et vu que je changeais aussi pour avoir un peu plus de protections : la Triumph ne permettaient pas d’avoir les protections de jambes, au niveau des pares-jambes, pour l’hiver, un carénage serait même encore mieux ! Et, aux essais, les deux motos RK et SG se comportaient pareil (moi qui pensais que l’essai les départagerait… mais non ! Pas de différence significative, poids, tenue de route, pèche : elles sont pareilles !). La seule différence était le look : traditionnel pour le RK et plus moderne pour le SG… Donc, va pour le Street Glide !

Evidemment, le modèle qui me plaisait ne se faisait plus : la version rouge foncé (Velocity Red Sunglo), mais avec le moteur chromé, pas tout noir comme la version 2018… Et, coup de chance, j’en ai trouvé une, chez Passion Road 95, le même concessionnaire chez qui j’avais acheté l’Heritage ! Toute belle, moins de 1000 km et un bon rabais sur le prix. L’affaire était faite !La voici à la livraison : Street Glide Special 2017, équipée d’un stage 1 (Vance & Hines), d’un sissy-bar et d’un porte-paquet, de poignées chauffantes et… des célèbres « oreilles de Mickey » pour passer un bon hiver !

Et en tenue « déshabillée » :

Les pots Vance & Hines (Eliminator 400) :Après quelques centaines de kilomètres de roulage, les points faibles apparaissent :
– D’abord, le plus urgent : les pneus Dunlop, toujours « en bois », comme sur toutes les Harley, mais là, avec les perfs de la bête, ça ne pardonne plus !! J’ai fait deux « tout droit » sur route mouillée (sur le sec, ça va), donc à changer sans attendre !
– Les suspensions « courtes » sont vraiment très « courtes » : on a l’impression d’être assis sur la route arrière sans suspension !! On est très loin du confort de l’Heritage (ou de mon ancienne Triumph). Pour une « Touring », c’est un peu étrange… Et quand la roue arrière sautille dans un virage à « forte allure » (sur circuit !! 😉 ), là ça devient dangereux.
– Le pare-brise qui ne sert à rien, il est trop bas. On prend le vent comme s’il n’y avait pas de carénage. A modifier également, donc, car c’est quand même sympa de pouvoir rouler visière ouverte.
– La position « genoux-en-l’air », que j’avais déjà noté durant mes essais… Les pieds étant plus hauts placés, sans doute pour la garde au sol, cela tire un peu le dos, mais après plusieurs mois de roulage (puisqu’au jour où j’écris, j’ai 6 mois de roulage), on s’y fait, le mal de dos a disparu, heureusement… N’empêche qu’avoir les pieds quelques centimètres plus bas, comme sur l’Heritage (ou la Triumph) serait bien mieux !
– La selle est vraiment un bout de bois, ce qui n’améliore pas le confort avec les suspensions. En solo, ça passe (on est motard, oui ou non !), mais en duo ce n’est même pas la peine – donc selle duo (très très laide) obligatoire pour madame…

Bon, une moto à ce prix-là, vendue bridée (stage 1 obligatoire), avec un pare-brise mal étudié, des suspensions de moto indienne et des pneus pourris – même si la plupart des « bikers » ne roulent que l’été, pas trop vite, et seulement quand il fait beau, donc qu’ils n’ont pas de souci avec des pneus qui ne tiennent pas la route !… Bref, faut oser ! Ils nous prennent quand même un peu (beaucoup) pour des cons, chez Harley !

Ils savent que leurs moteurs sont tellement top que l’on craque (sensations uniques !) et que l’on payera pour mettre la moto à niveau.

On est dans des prix équivalent à la BMW 1600… mais là, on a une vraie moto, pas un gros scooter en plastique. Je l’ai essayée, ainsi que la 1200 : quelle horreur, les deux !! Et quelle déception, par rapport aux avis dithyrambiques (payés !) des journalistes ! Bref, on n’est pas là pour parler de ça, mais pour le même prix, on n’a pas tous les gadgets, mais on a un moteur qui tire sur les bras (bien qu’il fasse 60cv de moins !), qui fait un bruit de moto (c’est important aussi !), basse, équilibrée, etc. Il n’y a pas photo ! Quelle plaisir et soulagement de remonter sur sa Harley après avoir roulé 1h sur ces pseudos-motos… (n’en déplaise aux fanatiques de la marque).

Les points forts :
– La pèche extra de cette moto, qui semble plus légère que l’Heritage ou la Thunderbird (alors qu’elle est plus lourde que l’Heritage et aussi lourde que la Triumph) !
– Très stable en virage et à haute vitesse (sur circuit, bien sûr 😀 !), bien qu’elle « tire à gauche », comme toutes les Harley que j’ai eues, dès qu’on lâche le guidon…
– La sono, sitôt que l’on écoute plutôt sa musique (et pas la propagande, la pub et la soupe sonore de la radio !). Extra de rouler en écoutant de la musique épique ou du bon rock !!!
– La protection des mains : à l’abri du vent, on ne sent pas le froid, je ne me suis pratiquement pas servi des poignées chauffantes de l’hiver ! Et pourtant, il a fait froid ! Je n’ai mis mes gants hiver qu’une seule semaine, quand il y a eu la neige…
– Elle ne consomme « rien » (enfin, pas trop !), même en ville.

En conclusion

Je suis très content d’avoir changé pour ce Street Glide, je ne pensais pas qu’il me plairait autant. C’est un camion, mais « sportif », confortable et qui booste bien !

Je l’ai acheté avec les options suivantes :
+ Stage 1 : pots V&H + filtre à air + carto FP3 V&H
+ Poignées chauffantes
+ Sissy-bar
+ Porte-bagage
+ Selle confort Sundowner (que je ne mets qu’en duo)
+ Protections avant (« oreilles de Mickey », en toile)

Et je prévois d’installer rapidement :
+ Pare-brise Klock Werks 5″
+ Amortisseurs Shock Factory
+ Pneus Pirelli Night Dragon

Et par la suite :
+ Déflecteurs de carénage (on les voit déjà sur la photo ci-dessus)
+ Déflecteurs de fourche (idem, déjà installé sur la photo au-dessus)
+ Sacoches + garde-boue AR rallongés (idem, photo au-dessus)
+ Feu de stop en bas du garde-boue arrière
+ Feux arrière sacoches

Ce sera dans l’article suivant…

That’s all, folks! 🙂

Montrouge 2018

Aaah ! Enfin Montrouge ! J’avais loupé l’expo de l’an dernier (je n’étais pas en France)… et j’avais hâte de retrouver les figurines fantastiques. Et il y avait de la qualité !

J’ai trouvé qu’il y avait moins de pièces (ou alors c’est une impression ?), mais celles qui étaient présentées étaient tellement belles que j’ai dû rester 45mn rien que sur la première partie de la première table ! Résultat, j’ai fait plein de photos 🙂

Comme d’habitude, je n’ai pas tout photographié. Je suis plutôt « Fantasy », bien sûr, qu’historique, même si certaines pièces sont extras… Voici ma sélection. Pour mieux voir les photos, cliquez dessus.

On est accueilli par le vaste stand Fenryll, plein de leurs petites figurines marrantes ! 

La table des maquettes d’avions et de blindés… Quelques dioramas et maquettes !

Wouaaaah !!!! 🙂Les sculptures, sans lesquelles nous n’aurions rien à peindre – on l’oublie parfois ! Et c’est parti pour le Fantastique ! 😉 Très original…Pas très « lisible » (un peu fouillis), mais il y a du boulot !Oh oh ! Une figurine inédite (ou très récente) sortie du Kickstarter de Blacksmith Miniatures sur « The world of JB Monge » !!!! (Je les attends avec grande impatience !)Une autre version…Ambiance post-apocalyptique… Un survivant.
Sympa (je l’ai aussi à peintre, ce petit gobelin Napoléon) !Holala, il y a du « niveau », là !!! C’est beau !! Original : plusieurs figurines ont un « fond », ce qui les met bien en valeur. Bonne idée ! Ambiance « clair de lune ». C’est extra ! Quel travail de la lumière… La vilaine Harley Quinn ! 😉 Super pirate ! Pensez à cliquez sur l’image pour mieux voir les détails…Oh, la fameuse équipe !! Génial ! Certaines oeuvres sont admirables techniquement, même si je les trouve un peu trop « morbides »… Il faut avouer que c’est formidablement bien peint !Souvenez-vous que tout ça est de la résine (parfois du métal). Regardez les textures, les nuances de la chair, le crâne derrière… Tout est fait à la peinture. C’est incroyable ! Une version de la « Reine des Vampires » déjà connue, avec un très haut trône !Incroyable ! Regardez les dents… On croirait des vraies ! (même si le personnage est horrible 🙂 ) Cliquez pour le voir en grand. Nous voilà à la table des « Novices » (pas si novices, vous allez voir)… Touchante africaine, au regard nostalgique… On arrive sur les « Confirmés Historique », avec une figurine inhabituelle, dédiée aux hommes qui veillent dans l’ombre à notre sécurité… Pas sûr que l’équipement soit aux normes actuelles 😉

Bon, il y a de drôles de choses au milieu de l’Historique !! 😉 Des méharistes en figurine… Nous les avions découvertes (ainsi que leur auteur) dans le dernier numéro de « Figurines Magazine« . J’ai pu saluer l’auteur. Ce chevalier a une bonne tête ! 🙂  Il y a la table des « plats », bien sûr… Allez, je vous en photographie un, plutôt sympa, bien que « plat » 😉 Encore des choses bizarres au milieu de l’Historique ! Les éléphants déjà vus à SèvresC’était quelle période de l’Histoire, cette charmante personne ? Et même une table pour les « Juniors » (8-11 ans et 12-15 ans).Il y a du travail, quand même !Regardez la peau et les « lumières » (reflets peints pour simuler l’éclairage) ! Chapeau ! Il y a de l’idée et du travail !Vue générale… Au centre, les tables d’exposition. Autour, les commerçants (on en profite pour faire le plein de belles choses à peindre !). Et on retourne chez les « pros »… en Fantastique ! Cette figurine est minuscule !! Comme la moitié du bout de votre index. Idem pour ces petits squelettes, en 28 ou 32mm… Sympa, la mise en scène. Le gros géant bleu tient un joueur de foot américain 🙂 😉  C’est coloré, le Fantastique ! Une autre version de la belle demoiselle… Minuscule !! Oh oh !! C’est la mère Noël ?… Ou le cadeau ? 🙂  Vu chez Irbis Miniatures (Russie), une marque que je ne connaissais pas…Recto…Et verso !! Admirez le « free hand » (peinture à main levée)…Bon, une table avec des figurines russes, toujours d’un niveau de peinture extraterrestre ! Sympa, « avant peinture » / « après peinture » :
OOOOOHHH !!!! Les fameuses figurines Blacksmith Miniatures, « en vrai » !!! Peintes par Matthieu Rouéche (alias Blabla, sur les forums), pur génie à mon avis… 
Regardez le niveau de détail des sculptures, déjà… Et la peinture, à tomber par terre !!! (Dommage que mon appareil ait fait le net sur les clés… !!) 
Pffff… Bon, il va me falloir sérieusement m’améliorer avant d’oser peindre ces petites merveilles inspirées du monde de Jean-Baptiste Monge, une légende vivante…Happy end! That’s all, folks! A l’année prochaine, Montrouge ! 😉

Sèvres 2017

Voilà quelques photos de l’édition 2017 du concours de Sèvres.
J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup plus de sujets originaux que les années précédentes, des poses peu courantes, des thèmes amusants même en « Historique », pas 36 fois la même figurines par des peintres différents…

A côté de ça, pour mon goût personnel, peu de « coups de coeur », de figurines vraiment marquantes. Il faut dire que, comme toujours, il y avait bien plus d’Historique que de Fantastique (1 longueur de table, tout le reste en Historique).

On commence par le traditionnel stand « Alexandros Models », avec ses figurines toujours aussi incroyables (hors concours)…
Ma belle japonaise, toujours présente ! 😉
Difficile de faire des images de qualité avec un éclairage jaune qui dénaturait les couleurs des figurines. Mes photos ne sont donc qu’un pâle reflet de la beauté des oeuvres présentées… Il aurait fallu protéger les figurines des spots et les éclairer autrement.

Le stand des animaux africains, toujours là comme chaque année…


De vraies petites armées ! (Désolé pour l’éclairage jaune !!…)
Original, tous ces couples historiques :Il y avait un commémoratif des « as de l’aviation » de la Première Guerre Mondiale.

Dommage que la photo soit floue… La peinture est incroyable !
Sympa de réunir ces figurines Andreas dans un même diorama !
Je ne montre jamais les « plats », car je n’aime pas ça (c’est davantage de la peinture ordinaire que « sur figurine », puisque c’est plat, justement)… Voilà à quoi cela ressemble :
Voilà qui est original !! 😀 
J’ai pris soin de cadrer la photo pour que le bras de la belle cache ce sein qu’on ne saurait voir ! 😉
J’aime bien celui-ci ! 😉
La peau du cheval est superbe !
La peinture de ce soldate soviétique n’est pas des plus réussie, mais je voulais quand même garder une photo du sujet, rare avec la propagande anti-russe actuelle (de la WWII, on voit plein de nazis, plein d’américains forcément, mais rarement des russes)…
Amusant, la ressemblance entre l’animal et l’homme ! 🙂

Des sculptures non-peintes… Car tout ce que vous voyez à d’abord été sculpté ! C’est la première chose admirable. Sans nos amis sculpteurs, nous n’aurions rien à peindre !
Un peu asiatique, cette « Marianne », non ?
Pffffff !!!!!! Peinture alien !!! Ces extraterrestres (sans doute russes ou ukrainiens) ne jouent clairement pas dans la même cours que les autres peintres… Même s’il faut aimer le style chargé, c’est juste incroyablement peint !! Extraordinaire !! (Cliquez pour agrandir)
Sympa d’avoir fait ressortir ce buste d’un miroir. Bonne idée !
Il y avait beaucoup de ce genre d’hommage, une figurine devant des photos d’époque…

Je ne sais même pas si les véritables tissus d’époque étaient aussi beaux que ça !…
Voilà le « Fantastique » !
?? Curieux diorama !!
Superbe ! Dommage que ma photo ne lui rende pas hommage…
Tiens, une « ancienne » figurine (on la voyait plutôt il y a 3-4 ans). Toujours sympa !
Quelle misère que l’éclairage ait bousillé ma photo… Deux figurines extra !
Génial d’avoir réuni ces figurines. Une rencontre de lutins 🙂
Marrant, ça ! 😉
J’adore !!! Dommage qu’il n’y ait pas eu les stands de Blacksmith et Figone
On dirait qu’elle vient de bouger ! 🙂

Et voilà messieurs-dames ! J’espère que la balade vous a plu 😀
A l’année prochaine, en espérant plus de « Fantastique » !